Image default
Santé & Bien-être

Comment éviter de manger n’importe quoi à n’importe quelle heure

Comment éviter les petits creux ?

Souvent, il arrive d’avoir, le soir, entre deux repas, une “petite faim” imprévue et c’est ce petit creux qui peut vous pousser à manger tout et n’importe quoi : bonbons, glace, chocolats… qui peuvent ruiner votre programme de nutrition. Comment éviter ces petites faims et surtout comment éviter qu’elle ne détruisent vos efforts ?

Le syndrome du “petit creux”

On a tous connu cela : au bureau, à la maison… pour une raison souvent difficile à expliquer, vous avez soudain un sentiment de faim, ou plutôt une envie de quelque chose de sucré (ou de salé). Vous pensez à une friandise dont vous essayez de chasser l’image, mais rien n’y fait, vous finissez par succomber à cette faim et poignée de bonbons après poignée de bonbons, vous vous retrouvez à ingérer en 15 minutes votre dose de glucides de la journée.

Nous n’allons pas faire ici un exposé complet sur la  sensation de faim mais par contre nous allons essayer de vous donner quelques astuces pour mieux lutter contre ce phénomène.

Besoin physiologique contre besoin psychologique

La machine humaine, après des millions d’années d’évolution est suffisamment bien règlée pour pouvoir réguler sa propre faim. La sensation de faim dite “physiologique” est déclenchée par le cerveau par un manque de calories, et quand suffisamment de calories sont mangées, le message est envoyé au cerveau pour que stoppe la prise de calorie : c’est la sensation de satiété.

Par contre, ce qui vient déranger cette machine, c’est le besoin “psychologique”. Autrement dit quand on met devant vous une assiette de sucreries ou de patisseries, le cerveau envoie le message qu’il a “besoin” de manger cette nourriture car elle est “bonne”. La nourriture peut donc être aussi addictive qu’une drogue, le cerveau étant “en manque”. Evidemment, la combinaison de gras, de sucres et d’additifs contenus dans la malbouffe viennent augmenter cet effet.

Comment éviter de craquer ?

    Loin des yeux, loin du coeur : première bonne règle, il faut vous débarrasser au maximum de toute source de malbouffe possible. Tous les bonbons, biscuits, patisseries qui pourraient trainer dans vos placards doivent partir. Si tout est hors de portée, ce sera plus difficile de succomber.
    Boire de l’eau : quand vient la sensation de faim, vous pouvez boire de l’eau. Cela vous permettra en plus d’essayer d’atteindre vos objectifs quotidien en terme d’hydratation. Parfois les sensations de faim et de déshydratation peuvent être proches, donc n’hésitez pas à prendre un grand verre d’eau, cela peut parfois atténuer votre faim et vous aider à tenir jusqu’au prochain repas.
    Noter votre envie : si vous arrivez à verbaliser et à coucher votre envie sur le papier, vous aurez plus de chance de la voir disparaître, ou tout au moins de faire la part des choses entre la faim physiologique et la faim psychologique. Si vous notez également tout ce que vous manger pour compter vos calories, alors vous pouvez le faire au même endroit. Sinon, notez ce que vous ressentez comme envie, le lieu, l’heure, et votre état émotionnel (le stress, le manque de sommeil…) qui pourrait expliquer votre besoin de nourriture psychologique.

Une autre astuce possible est de prendre un snack mais qui saura être sain, comme par exemple une barre de protéine, qui évitera d’accumuler de la calorie pour rien.

Et vous, vous arrivez à résister à la tentation de la malbouffe ?

Fabien

Autres articles à lire

Circuit Training

Irene

Comment récupérer après Noël ?

Irene

Comment retrouver la forme après les fêtes de fin d’année ?

Journal

Médecine douce : le CBD comme alternative aux problèmes de santé

administrateur

Abdos, muscu et contraction : le petit plus

Irene

Comment augmenter sa masse musculaire

Irene