Image default
Santé & Bien-être

8 conseils pour aller courir à la nuit tombée

Aller courir la nuit

Avec les courtes journées actuelles, il est parfois nécessaire d’aller s’aventurer la nuit pour aller courir. Même si en général je préfère sortir en fin d’après midi, avant le coucher du soleil, parfois on n’a pas le choix. Voilà quelques conseils pour que tout se passe bien…

1. Choisir les routes les mieux éclairées

Pour de la course “cardio” autrement dit un footing d’entretien (et pas une performance exceptionnelle type trail), il vaut mieux choisir un itinéraire qui passe au moins par quelques routes bien éclairées : les voitures vous voient mieux, vous voyez mieux d’éventuels obstacles sur le sol : c’est plus sûr et fiable.

2. Faire face au trafic routier

Rien n’oblige les piétons à rouler à droite ! Je vous conseille donc de courir en faisant face aux voitures qui arrivent, de sorte à ce que celles-ci vous voient mieux. Il suffit donc de choisir le bon côté de la route et de privilégier les routes avec des trottoirs, des pistes cyclables, bref des endroit bien délimités où vous pourrez courir en évitant d’être directement sur la chaussée.

3. Sortir équipé

Petite mesure de sécurité simple : partez toujours avec au moins une pièce d’identité et un téléphone portable. Préférez donc des vêtements avec des poches qui ferment et qui pourront transporter ce strict minimum. Certains coureurs aiment bien aussi avoir un peu d’argent liquide en cas de problème (5 ou 10eur), c’est comme vous le sentez.

4. Oublier son baladeur

Là, c’est à nouveau du bon sens et de la sécurité. Si la journée vous pouvez facilement voir les obstacles venir, le soir c’est une toute autre histoire. Je vous recommande donc de ne pas prendre avec vous baladeur, MP3, musique. Il vaut mieux que vous puissiez rester alerte : la nuit les dangers sont accrus.

5. Etre visible

Cela pourrait faire un article en entier, mais prévoyez des équipements de visibilité : bandes réfléchissantes ou fluorescentes (certains vêtements proposent cela, sans pour autant que cela ne soit “moche”), et mon favori : la lampe frontale, qui deviendra votre meilleure amie !

6. Ne pas courir seul(e)

Si possible, n’allez pas courir seul. En binôme, non seulement vous aurez plus de motivation, mais vous aurez aussi beaucoup plus de sécurité. Sinon, avant de sortir, essayez de prévenir quelqu’un de votre départ et pendant combien de temps vous comptez partir.

7. Varier les itinéraires

Même si ce n’est pas forcément facilement compatible avec le premier conseil de cette liste, l’idéal est d’éviter de reproduire plusieurs fois les mêmes itinéraires. C’est mieux pour vous d’une part en termes de motivation et d’autre part c’est un peu plus sûr, notamment si vous habitez dans une zone où il n’est pas toujours sûr de sortir seul le soir.

8.  Partir plein de vitamines

Les suppléments pour parvenir à voir la nuit n’existent pas (heureusement !). Par contre, en cette intersaison, le froid, la fatigue, peuvent vous amener dans une certaine fragilité et vous risquez le rhume ou l’angine. Il vaut mieux donc partir en ayant fait le plein de vitamines, par exemple avec un complément vitaminé.

Et vous, c’est quoi vos astuces pour aller courir quand il fait noir ?

A vos succès sportifs,

Fabien

Autres articles à lire

3 raisons de passer à 5 ou 6 repas par jour

Irene

Comment tenir votre programme de nutrition pendant le Ramadan ?

Irene

Choisir une entreprise de pompes funèbres à Saint-Genis-Laval 

administrateur

Comment augmenter le volume musculaire

Irene

4 conseils pour mieux courir sur tapis de course

Irene

Ce qu’il faut garder à l’esprit dans un programme de musculation

Irene