Image default
Santé & Bien-être

Algues, source de protéines sous estimée

Les algues source de protéine

C’est un aliment encore peu connu en France.

Depuis la vague croissante des restaurants asiatiques bien sur, mais aussi sans le savoir, pour leurs propriétés associées à leur bas coût qui en font un produit de choix des industriels agro-alimentaires, on en consomme de plus en plus.

Je parle des algues alimentaires.

Il existe autant de façon de les consommer qu’il en existe de variétés.

Elles sont des bienfaits reconnus contre les dommages cardio-vasculaires grâce à leur richesse en acide gras essentiels.

Aussi abondantes de sels minéraux, fibres, vitamines et antioxydants (attention aux abus !).

Mais est-ce vraiment tout ce qui vous intéresse dans ces lignes ?

Venons-en aux faits ! Ce sont une source non négligeable de protéines végétales assimilables jusqu’à 96% après habituation.

Elles n’apportent que peu de glucides et un taux de lipide proche de zéro.

Pas toutes égales en matière de protéines, le taux est calculé sur la matière sèche.

Algues brunes 5 à 15 %
Algues vertes 12 à 20 %
Algues rouges 8 à 40 %
Spiruline 70 %

Ce sont des taux comparables aux légumes secs avec une mention spéciale pour la spiruline qui apporte en 10g autant de protéines qu’un steak de 125g.

Qu’est-ce que l’habituation ?

En occident les algues sont très peu consommées, aussi notre organisme ne sait pas comment les digérer, en en mangeant régulièrement notre flore intestinale s’adapte et nous permet d’en tirer tous les bénéfices.

On trouve les algues dans les épiceries asiatiques et boutiques spécialisées, plus rarement en conserve dans les conserveries des villes côtières.

Sèches, elles se conservent dans un récipient hermétique pendant plusieurs mois, vérifiez avant achat les quantités qui vous seront nécessaires, l’hijiki par exemple gonfle jusqu’à dix fois !

Les algues fraîches doivent être rincées pour enlever les grains de sable, les algues vendues sèches (sauf le nori en feuilles) se réhydratent entre quinze et trente minutes à l’eau froide avant utilisation.

Vous pouvez également cueillir vos algues vous-même, mais dans ce cas attention, comme pour tous produits de la mer, vérifiez auprès de la commune de récolte que le littoral n’est pas pollué (notamment aux métaux lourds) car dans ce cas les algues en seront probablement chargées.

Descriptif des principales variétés

Commençons par la spiruline.

C’est une micro algue, on la trouve sous forme de poudre ou de comprimés.

Vous pouvez en trouver dans la plupart des magasins diététiques, bio et parapharmacie, au rayon des compléments alimentaires.

Lorsqu’elle est en poudre elle peut être incorporée dans des pâtes (délayer dans la farine pour une bonne répartition) ou mélangée à des purées de légumes ou bien encore des soupes.

La laitue de mer, comme son nom l’indique elle ressemble à de la salade, elle se consomme comme tel.

Le nori très connu sous forme de feuilles enrobant les sushis. Peut aussi s’utiliser en décoration ou dans les soupes. Frais, il se consomme chaud ou froid, comme des épinards.

Le kombu accommode les soupes et bouillons. Il ramollit les fibres des céréales complètes avec lesquelles on le fait cuire. Frit, il forme un bâtonnet craquant.

Le haricot de mer ressemble à des tagliatelles. Apprécié froid en salade, ou revenu à la poêle.

L’hijiki doit être cuit une vingtaine de minutes à la vapeur avant d’être sauté à la poêle ou mijoté.

Le wakamé en soupes et bouillons, peut être mangée crue, en salade, ou cuit avec des légumes.

La dulse se marie avec des crudités. On peut aussi la cuire dans toutes sortes de préparations (omelettes, quiches, poissons, potages…).

Bon appétit !

Yoan.

Autres articles à lire

Enfant ayant des difficultés scolaires ? Psychologue Bry sur Marne est là pour l’accompagner

sophie

Créatine: Pré Vs Post Entrainement

Irene

Produits de beauté bio: choisir la qualité et la durabilité

Octave

Comment choisir sa salle de sport ?

Journal

Comment bruler plus de graisse en montant en pente

Irene

Comment se motiver et cesser de procrastiner pour la musculation ?

Irene